La dévalaison

A un moment précis de sa vie, le tacon parfaitement adapté à l’eau douce, va subir en rivière un ensemble de modifications internes et externes et devenir un smolt. Cette phase de smoltification le préadapte à la vie dans le milieu marin. A l’issue de cette transformation, il déclenchera sa migration (dévalaison) vers l’estuaire puis, après une phase transitoire d’adaptation à la salinité, il partira vers les zones d’engraissement en mer ou sa croissance sera très rapide.

Morphologiquement, le smolt se différencie du tacon par son aspect fortement argenté, un « affinement » général du corps, un pédoncule caudal très marqué et l’apparition d’un liseré noir sur les nageoires surtout la dorsale et la caudale.

marque smolt zoom

La dévalaison peut s’effectuer à des âges différents. On estime à 65 % le nombre de smolt ayant passé un hiver en rivière et à 35% le nombre de smolts ayant deux hivers en rivière.

De mars à mai, lors de « coup d’eau », les smolts vont dévaler jusqu’à la mer, passant pour la plupart dans les turbines des barrages. En moyenne, le taux de mortalité hydroélectrique est estimé à 25% sur le bassin.

 

 

<== Précédent: La phase juvénile                              Suivant: La vie marine ==>