Iffezheim

RKI_Luftbild_mit_Fischpass

La mise en fonction de la passe à poissons d’Iffezheim sur le Rhin (40 km au nord de Strasbourg) a représenté une étape particulière pour l’avancée du programme de réintroduction du saumon.

Le barrage de la centrale hydroélectrique était le premier d’une série d’obstacles rencontrés par les grands migrateurs à leur retour de mer, les empêchant ainsi d’accéder à des zones favorables à leur reproduction sur le bassin de l’Ill (Bruche).

La passe a été construite à la suite de la convention du 4 mars 1997. Le chantier a débuté quelque temps après et elle fut mise en fonction le 13 juin 2000. Sa réalisation eut un coût approximatif de 9 millions d’euros.

Suivi scientifique :

Le site d’Iffezheim est une opportunité extraordinaire pour l’observation des populations piscicoles rhénanes. Le suivi de l’évolution des populations de poissons permet d’apprécier l’évolution de la qualité du milieu de par la biodiversité des espèces et leurs effectifs et bien sûr d’évaluer l’avancée du programme en faveur des grands migrateurs et plus particulièrement du saumon.

Pour suivre les migrations des différentes espèces, la passe est équipée de deux dispositifs, une caméra de vidéo-surveillance subaquatique et un système de piégeage.
Ce double système de suivi (vidéo/piégeage) qui s’est déroulé en 2000 et 2001 (18 mois) a permis de valider le bon fonctionnement de la passe à poissons et ainsi de poursuivre le projet d’aménagement de la passe de Gambsheim.

La chambre vidéo :

Le dispositif vidéo…

Le dernier bassin comporte un rétrécissement qui se prolonge par un canal de 45 cm de large. De part et d’autre de ce passage obligé pour les poissons, se trouve à gauche une vitre derrière laquelle est installé le dispositif vidéo et à droite une paroi flanquée de néons verticaux pour que les poissons soient « rétro-éclairé » latéralement lors de leur passage dans le chenal.
Derrière la vitre se trouve une caméra vidéo couplée à un ordinateur capable de repérer toutes intrusions grâce à un logiciel qui gère 60 cibles de détection. Lors du passage d’un ou plusieurs poissons, l’ordinateur détecte une modification de l’intensité lumineuse d’une ou plusieurs cibles et enregistre directement la série d’images sur son disque dur.

vitre et dispositif numérique

Réalisation du suivi…

Le suivi vidéo est réalisé depuis 2002 par Saumon-Rhin (précédemment par le BfG de Coblence) et donne lieu à la reconnaissance des espèces, au comptage des effectifs et à l’estimation de la taille des grands migrateurs. Le dispositif permet également de connaître les dates et heures de passage, ce qui rapporté aux conditions de débit et de température du Rhin permet de mieux comprendre les phénomènes de migration.

Iffezheim est la plus grande passe à poissons d’Europe, mais elle repose sur un objectif et un principe simples : permettre la migration de toutes les espèces piscicoles (dans le sens de la montée). D’une longueur totale de 300 m, elle permet de compenser un dénivelé total de 11 m par le biais de 37 bassins successifs.

 

 

<== Retour: Stations de comptage                              Suivant: Gambsheim ==>