Huttenheim

L’Ill et ses affluents constituent les principaux sites français de frayères de grands salmonidés migrateurs du Rhin. Le barrage d’Huttenheim sur l’Ill se trouve à 66 km de la confluence avec le Rhin et respectivement 35 km en amont de la Bruche et 11 km en aval du Giessen.

imgp0513

Fonctionnement :

La hauteur de chute de l’ouvrage est de 1,2 m. Il est composé de plusieurs vannes servant à l’alimentation de dérivations de l’Ill sur lesquelles le débit servait au fonctionnement d’un moulin puis d’une centrale hydroélectrique. Un renouvellement de concession hydroélectrique avait été accordé sur la dérivation en 1998 sous réserve de mise en conformité du site mais l’ouvrage de production est depuis à l’abandon. Une partie du débit de l’Ill transite néanmoins toujours par ces anciens bras mais le contournement de la station de suivi pour des espèces migratrices est peu probable en raison d’un manque d’attractivité et de difficultés de franchissement.

La passe à poissons est de type à bassins successifs à jet de surface et se compose de 8 bassins avec une hauteur de chute de 15 cm environ.
En plus des bassins successifs, la passe est équipée d’une rampe à brosse en deux parties avec un bassin de repos permettant le franchissement des anguilles par reptation. L’entrée et la sortie de la passe à anguilles se trouvent accolées à celles de la passe multi-espèces.

Suivi scientifique :

Le comptage vidéo :

Contrairement aux passes à poissons de Gambsheim et d’Iffezheim, le barrage d’Huttenheim a opté pour la mise en place de caisson étanche avec le dispositif vidéo directement dans la passe.
Il s’agit de deux caissons immergeables, l’un pour le rétroéclairage et l’autre pour la caméra.
Comme pour Iffezheim et Gambsheim, le dispositif permet de dénombrer les espèces et effectifs de poissons qui empruntent la passe.

Cependant, sur un petit barrage comme Huttentheim, en période de hautes eaux, il a été constaté que l’entrée de la passe à poissons ne présente plus d’attractivité. Les passes à poissons sont généralement conçu pour fonctionner de l’étiage à un débit deux fois supérieur au débit moyen. En période de crue plus importante, le barrage est donc franchissable sous le vannage pour les espèces aux meilleures capacités de nage comme le saumons par exemple.

Suivi anguille :

Depuis quelques années, ASR essayait de vérifier l’efficacité des dispositifs de rampe à anguille sur l’Ill par le biais d’un piégeage enimgp0522 amont de ce parcours mais sans succès.

L’objectif de la vérification de l’usage de cette passe
spécifique est de savoir si la mise en place d’autres systèmes similaires sur le bassin
était pertinente.
Sur Huttenheim, les deux voies de passage (passe à bassins et rampe à brosses) ont été équipées d’une antenne de franchissement en entrée et en sortie pour étudier le choix de la passe chez les anguilles et leur temps de franchissement. Chaque émetteur à un code unique permettant d’individualiser les poissons préalablement marqués.

 

 

<== Précédent: Strasbourg                              Suivant: A venir… ==>