Le suivi reproduction

Des prospections à pied ou en embarcation sont réalisées afin de comptabiliser les frayères de grands salmonidés et de lamproies marine. L’ensemble des axes migrateurs présentant des habitats adéquats ainsi que de leurs tributaires importants sont concernés.

Les grands salmonidés

Le suivi de la reproduction naturelle des salmonidés migrateurs est une action essentielle pour le programme de restauration des populations de poissons amphihalins en Alsace. En effet, la découverte de nids de ponte démontre, premièrement, la réussite de la reproduction naturelle mais permet aussi de suivre l’évolution de l’aire de répartition de ces espèces en fonction de l’avancée des actions menées en faveur de la libre circulation piscicole dans le bassin alsacien. L’analyse chronologique des résultats vise à caractériser les progrès obtenus dans la restauration de l’écosystème rhénan.


Les périodes de reproduction et les caractéristiques des frayères étant similaires pour les saumons et les truites de mer, seules des études génétiques permettent d’attribuer un nid à l’une ou l’autre espèce. En conséquence, c’est un suivi global de la reproduction des salmonidés migrateurs qui est effectué.

Les lamproies marines

La lamproie marine, au même titre que le saumon atlantique et la truite de mer, est un migrateur amphihalin anadrome. Elle partage donc les différentes étapes de son cycle de vie entre rivière et mer.


C’est sur la période de mai à juillet quand la température se situe entre 15 et 18°C que les frayères peuvent être observées.
Le mâle construit un vaste nid ovale (jusqu’à 2 m de diamètre), et la femelle va venir y déposer ses œufs.