Découvre la nouvelle histoire du Rhin !

Découvre l’histoire du Rhin sur le nouveau site web OurRhine.eu, fruit du travail commun de la Commission Internationale pour la Protection du Rhin (CIPR), des centres d’accueil des visiteurs dans le bassin du Rhin et de Saumon-Rhin. Ce site est une plateforme numérique ludique et pleine d’informations et de détails intéressants sur le Rhin, la vie subaquatique et la migration des poissons. Il fait un tour d’horizon de tous les centres d’accueil des visiteurs et de leurs outils d’initiation et d’animation. Il t’invite à découvrir tes lieux favoris, à regarder les poissons évoluer dans leur véritable milieu et à apprendre comment aider à protéger le Rhin.


Le Rhin s’étend sur 1 233 km. Il prend sa source dans les Alpes suisses et neuf pays européens se partagent son bassin international trilingue qui couvre environ 200 000 km² : la Suisse, l’Italie, l’Autriche, le Liechtenstein, la France, l’Allemagne, le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas. De nombreux affluents déversent leurs eaux dans le Rhin, entre autres l’Aar, le Neckar, le Main, la Lahn, la Moselle et la Ruhr. Des villes importantes se sont implantées le long du Rhin, parmi lesquelles on peut citer Bâle, Strasbourg, Karlsruhe, Mannheim, Coblence, Cologne, Nimègue et Rotterdam, et plus de 60 millions d’habitants vivent dans son bassin.

Le Rhin et ses affluents navigables ont toujours été des grands axes de navigation en Europe. À l’époque romaine déjà, le Rhin était à la fois frontière naturelle (limes) et voie de transport. Par la suite, des canaux ont raccordé au Rhin d’autres grands fleuves européens comme le Danube (via le canal Rhin-Main-Danube) et le Rhône (via le canal du Rhône au Rhin). Aujourd’hui encore, le Rhin et son bassin comptent parmi les artères économiques les plus empruntées de l’Europe centrale et occidentale.

Poissons migrateurs

On sait moins que le Rhin est également un axe de vie pour de nombreuses espèces de poissons qui se déplacent entre leurs sites de naissance et de croissance (souvent en eau douce) et les milieux d’eau salée (mers et océans) où ils passent la majeure partie de leur vie adulte. Les poissons migrateurs comme le saumon sont stoppés dans leur migration vers les rivières et les ruisseaux d’amont par des obstacles infranchissables. Vers 1950, les derniers saumons avaient disparu du Rhin, jadis fleuve d’Europe le plus riche en saumons. Cette espèce commence tout juste à se rétablir ces dernières années.

Centres d’accueil des visiteurs

Jeunes et moins jeunes, acteurs du monde économique ou politique, tous sont de plus en plus sensibilisés à la nouvelle histoire du Rhin et chacun contribue à redonner vie à ce fleuve majestueux. En arrière-plan, la CIPR coordonne les efforts de remise en état qui et relie les populations rhénanes au sein d’un même bassin. Cette coopération à l’échelle européenne porte ses fruits, comme le montre la restauration progressive du Rhin.

Tu trouveras sur ce site web encore beaucoup d’autres informations. Et si un voyage ou une randonnée t’amène près d’un des centres, n’hésite pas à le visiter pour mieux connaître le cadre et la beauté de chaque paysage local. Chacun trouve son compte dans les multiples offres proposées au public : initiation à la protection de la nature et de l’eau, expositions sur les poissons et sur le milieu fluvial.

Bienvenue dans nos centres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.